Rechercher
  • LINAFOOT OFFICIEL

Discipline : Renaissance signe un acte d’engagement


Il s’est tenu cet après-midi du lundi 23 septembre au salon bleu du stade des martyrs une réunion autour du ministre des sports Amos Mbayo kitenge. Un seul point à l’ordre du jour, à savoir le dossier concernant les sanctions infligées au Rc Renaissance du congo.


Autour du ministre se trouvait le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, la fédération congolaise de football (Fecofa), la commission de gestion de la linafoot, les représentants des clubs, le comité du Fc Renaissance ainsi que la police nationale.


Prenant la parole, le président Bosco Mwehu a présenté le rapport de travail lui demandé par le ministre lors des rencontres précédentes. Ensuite la Fecofa, par le biais de son 2è vice-président Massamba, a réaffirmé la confiance de la fédération à ‘’l’autorité de son entité subdélégataire la linafoot’’.


Renaissance signe l’acte d’engagement


Devant toutes ces personnalités, le Fc renaissance a signé un acte d’engament contre la violence. Son président et son secrétaire sont les officiels qui ont apposé leurs signatures sur le document. Par cet acte, les Rennais ‘’ prennent l’engagement d’instruire et d’encadrer leurs supporters contre la violence, d’éradiquer toute acte anti sportif avant, pendant et après toutes les rencontres sportives’’.


Ils se portent garant ‘’d’accepter sportivement toute sanction qui leur sera infligés au cas où leurs supporters commettront des actes de violences dans le stade’’. Et pour finir, ils attestent ‘’qu’en cas de non-respect de ce présent acte, ils s’exposeront à toute sanction que pendront les entités sportives’’


Il reste maintenant à la commission de gestion de la linafoot de prendre la décision finale. Du côté de la commission, il est plus question ‘’d’allègement de la sanction’’ que d’annulation. Dans les prochaines heures la décision sera connue.


Pour rappel le Fc Renaissance était sanctionné de suite des désordres causés par ses supporters le lundi 2 septembre dernier. Après le nul face au SM Sanga Balende, les rennais n’ont pas digéré le résultat et ont commis des actes de vandalisme grave. Ils étaient ainsi exclu de la compétition conformément aux prescrits des textes.


Sylvie Meya

0 vue

Abonnez-vous à notre newsletter

  • White Facebook Icon